Vers le Lac Baïkal: dans les forêts de Sibérie

Big up à Sylvain Tesson qui nous a fourni le titre de cet article. Si vous n’avez jamais lu Dans les forêts de Sibérie de l’auteur susnommé, je vous le recommande chaleureusement! Il vous donnerait presque envie de vous enfermer pendant des semaines dans une isba en bois au bord du lac Baïkal gelé avec pour compagnons, les grands auteurs de la littérature française et des litres de vodka!

Pour nous, le voyage sera plus sage! Et surtout moins froid!

Nous avons en effet choisi de passer deux jours au bord du lac, ce qui peut paraître un peu long si l’on ne fait pas de randonnée mais les enfants (et les adultes) avaient besoin d’une journée off en mode touriste! Exit donc les longues heures de route en direction de l’île d’Olkhon…

Nous avons opté pour la jolie petite ville de Listvianka que vous pourrez atteindre en bateau ou par la route, solution que nous avons privilégiée et qui nous a permis de visiter le musée d’ethnographie et d’architecture du Lac Baïkal situé à Talsi, à mi-chemin entre Irkutsk et le Baïkal.

Ce musée en plein air regroupe des habitations typiques de la région à plusieurs époques. Du moulin au relais de poste, en passant par des fermes et la maison de Baba Yaga! Un peu d’artisanat, un peu de tourisme, de grands espaces et une jolie balade à travers… les forêts de Sibérie!

Le parc est immense et descend jusqu’à la rive de l’Angara. Des manifestations en costume traditionnel ont lieu à certaines périodes de l’année.

Listvianka: village côtier

On atteint notre villégiature après quelques kilomètres… la ville de Listvianka est une « petite » station balnéaire avec ce qu’il faut de restos pour déguster le fameux Omoul

et un « supermarché », du moins une grande pièce qui nous permet de trouver un pique-nique! Elle s’étend sur quatre ou cinq kilomètres au nord du lac. C’est charmant!

Attention! Il n’est pas possible de faire le tour du lac Baïkal en voiture, en tous cas sur sa rive nord-ouest. Pour passer d’un village à l’autre, toutes les routes passent par Irkutsk, du moins en été. En hiver, les véhicules circulent sur le lac gelé: 1 mètre d’épaisseur à la fin de l’hiver, qui dure de septembre à juin!

Pour un peu, on se croirait à la mer. D’ailleurs une partie du Lac Baïkal est surnommée la « Petite Mer ». La plupart des activités que l’on peut trouver en bord de mer sont disponibles ici. Outre les tours de hors-bord (oui oui…😬), il est possible de louer une petite cabane sur la plage pour déguster son pique-nique pendant que les enfants se baignent 🥶 ou plutôt pataugent dans l’eau limpide du lac (à 15°C)!

Pique-nique que vous aurez acheté sur le marché de poisson où est vendu quasiment exclusivement de l’Omoul, poisson du lac Baïkal. C’est l’une des principales ressources alimentaires pour les riverains du Lac. Il est principalement dégusté fumé; on peut d’ailleurs voir des fumoirs « maison » devant un grand nombre d’isbas. Mais on peut trouver l’omoul à toutes les sauces: avec des herbes, grillé avec des pignons de cèdre, en soupe, en ragoût…

Vous pouvez également choisir le même type de cabane plus haut dans les forêts avec vue panoramique sur le lac! (Au bout de Listvianka, près du parking, suivre la route qui monte!)

Hébergement à Listvianka

Nous avions choisi une maison en bois à 200 mètres du lac!
le Коттедж (cottage) peut loger jusqu’à 10 personnes.
L’hôte très sympa avec qui vous communiquerez via Google translate! possède un bateau typique du Baikal, et propose des excursions vers d’autres villages (visites, départ de rando ou du Circum-Baïkal) ou autour du rocher du Chaman qui effleure à l’endroit où le lac se déverse dans la rivière Angara…

La légende raconte que le Baïkal en colère a jeté cet énorme rocher pour empêcher sa fille Angara de rejoindre son amoureux, le fleuve Iénisseï.

Port Baïkal/Circum-Baïkal/Great Baïkal Trail

Soit en louant un bateau au port, soit par le ferry situé au pied du musée du Baïkal, vous pouvez rejoindre Port Baïkal, point de départ et d’arrivée de la ligne du Circum-Baïkal. C’est une partie de l’ancienne ligne du Transsibérien dont la construction a été la plus compliquée de tout l’ouvrage: 39 tunnels et plus de 200 ponts et viaducs ainsi que 14 km de murs pour soutenir la voie. Mais une ligne plus directe a été créée entre Irkutsk et Slioudianka. La fermeture de la ligne a été définitive avec la construction du barrage sur l’Angara qui a immergé une grande partie de la voie.

Un train à vapeur effectue l’aller-retour Port Baïkal-Slioudianka et il est également possible de parcourir quelques kilomètres à pied.

Listvianka est le départ d’un sentier de randonnée (vers Bolshie Koty) appartenant au Great Baikal Trail. Ce réseau de plus de 1800 km autour du lac Baïkal est installé et entretenu par une association regroupant des bénévoles du monde entier.

Nous avons choisi de ne rien faire de tout cela…!!
Pour nous: repos et diabolo sur la plage, balade au sommet de la colline pour admirer le paysage, recherche de jolies maisons en bois!!

One comment to “Vers le Lac Baïkal: dans les forêts de Sibérie”
  1. Pingback: Irkutsk - Prends ton manteau, on s'en va!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.